Âge pivot amené à 64 ans à partir de 2022 : nouvelle arnaque !

samedi 14 décembre 2019
par  S3 CAEN
popularité : 13%

Âge pivot amené à 64 ans à partir de 2022 : nouvelle arnaque !

Le premier ministre parle d’une gouvernance du système par les partenaires sociaux mais précise tout de suite que, sans décision de leur part (?!), la loi fixera à compter du 1er janvier 2022 un âge d’équilibre à 62 ans et 4 mois, qui augmentera de 4 mois par an pour rejoindre l’âge d’équilibre du futur système, soit 64 ans en 2027 (il augmentera ensuite suivant certains paramètres).

Les générations post-1975 ne sont donc pas les seules concernées par la réforme. En effet, celles-ci partiront à la retraite au plus tôt en 2037. Or cet âge d’équilibre doit entrer en vigueur dès 2022. Il devrait donc concerner les générations à partir de 1960 qui auront 62 ans cette année-là. En conséquence si vous êtes né en 1960 et que vous avez cotisé tous vos trimestres (167 trimestres) vous devrez travailler quatre mois de plus pour avoir votre retraite à taux plein.

La génération née en 1965 aura 62 ans en 2027, elle pourra donc prendre sa retraite cette année-là, mais l’âge d’équilibre sera alors de 64 ans. Cette génération devrait donc théoriquement pâtir d’un malus de 10% (deux années de moins) car elle n’aura pas atteint l’âge de 64 ans qui permettra cette année-là de toucher leur retraite à taux plein. Et ce même s’ils ont validé l’ensemble des 169 trimestres, qui dans l’ancien système leur garantit une retraite à taux plein.

La mise en place de cet âge pivot entre 2022 et 2027 pose d’autres questions. Pour ceux qui souhaiteraient partir dès leurs 62 ans sans avoir cotisé le nombre requis de trimestres, se verront-ils imposer une double peine, à savoir une décote pour les trimestres manquants et un malus pour ne pas avoir atteint l’âge d’équilibre ?

— 

Âge pivot à 64 ans


206 rue Saint-Jean - 14000 CAEN - Téléphones : 02 31 83 81 60 ou 02 31 83 81 61 Mél : s3cae@snes.edu

Le SNES sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter