Rendez-vous de carrière les premiers échos dans l’académie

samedi 9 décembre 2017
par  S3 CAEN
popularité : 5%


Rendez-vous de carrière les premiers échos dans l’académie  :


Au-delà de la formation mise en place par l’administration, dont vous trouverez un compte rendu ci-dessous, les collègues commencent à nous faire remonter les premiers éléments concrets sur la mise en place et le déroulement des « rendez vous de carrière ».

Il apparaît que, par mauvaise foi ou méconnaissances des textes, bon nombre d’évaluateurs primaires ne possèdent pas encore les « bonnes pratiques » ( !).

Certains d’entre eux indiquent aux collègues concernés qu’ils ne pourront pas porter la mention « exceptionnel » ou « très satisfaisant » puisqu’il s’agit d’un premier rendez-vous de carrière et donc avec « une marge de progression » c’est bien évidemment totalement stupide et sans rapport avec les textes ministériels encadrant ces rendez-vous.

Plus retors, certains IPR font pression pour obtenir, en amont de l’entretien , en version papier ou numérique le « document de référence » ou fiche d’évaluation.

Le SNES a justement fait retirer des premières versions des textes présentés par le ministère toute obligation de restitution de documents écrits avant ou après l’entretien ; d’ailleurs l’administration ne dit rien d’autre lors des stages qu’elle organise.

Nous conseillons simplement aux collèges de l’utiliser, le cas échéant, comme support à la préparation de l’entretien.

Nous avons fait remonter ces dérives auprès des autorités académiques.

La Secrétaire Générale du rectorat nous a répondu qu’elle s’engageait à faire respecter les textes en vigueur et nous a invités à lui faire remonter toutes les tentatives de contournement et d’intimidation.

Pour tout problème n’hésitez pas à nous contacter :

206 rue Saint-Jean - 14000 CAEN — par téléphone : 02 31 83 81 60 ou 02 31 83 81 61

Préparer son RDV de carrière :

http://www.caen.snes.edu/Rendez-vous-de-carriere.html

La rubrique en ligne comporte déjà trois articles :
http://www.snes.edu/Bienvenue-dans-la-rubrique-Rendez-vous-de-carriere.html

Quelques échos d’un des stages organisés par le Rectorat « préparer les rendez-vous de carrière » 

Ce stage avait lieu à Saint -Lô. Les stagiaires étaient des collègues de la Manche excepté le secteur Cherbourg.

Il était animé essentiellement par Laurent Mussard, DRH adjoint chargé de la formation, et de Patricia Fize IA-IPR de Lettres.

Ils ont multiplié les imprécisions sur le déroulé de carrière provoquant beaucoup de questions personnelles auxquelles ils n’arrivaient pas à répondre clairement.

Pour les rendez-vous de carrière proprement dits, les infos étaient plus précises :

- Les évaluateurs primaires n’auront pas de quotas pour les promotions et n’auront pas la maîtrise des « accélérations ».

- L’entretien avec le chef d’établissement (« entretien dual entre l’enseignant et le chef ou son adjoint mais pas les 2 ») doit durer 1 heure (ce qui parait beaucoup trop long)

- L’entretien pour les TZR se fera avec le chef d’établissement du RAD qui échangera avec ses collègues. « L’inspection » devrait se faire dans l’établissement où le TZR (ou poste partagé) est le plus impliqué.

- Les évaluateurs primaires devront se mettre d’accord sur les items communs ; ils ont cherché à « rassurer » en évoquant le séminaire fait en septembre au cours duquel IPR et Chefs d’établissements ont travaillé sur divers cas. Ils auraient alors aboutis sur plusieurs groupes aux mêmes appréciations.

Enfin, l’IPR a recyclé ses formations « réformes du collège » pour préciser les attentes de l’entretien.

Peu de choses à voir avec la grille de référence en fait.

Elle a surtout insisté sur le fait que l’entretien ne porterait pas sur l’heure de classe observé mais plutôt sur un « regard plus large » sur la variété des activités (le DRH a même évoqué la valorisation de ce que l’on fait en dehors du professionnel !), les dispositifs transversaux (EPI te revoilà), la prise en charge de la diversité des élèves.

Mise en confiance, elle a poursuivi en affirmant que pour elle, ce qui compte c’est l’inscription dans une « école qui change » vers l’évaluation par compétences et le travail par équipe.

Liberté pédagogique et rendez-vous de carrière ne feront pas bon ménage dans l’académie !

Le DRH a bien rappelé qu’il n’était pas obligatoire de transmettre préalablement le document de référence mais l’IPR a subtilement fait comprendre que cela serait le bienvenu.

Pour eux, les enseignants sont tous à priori positionnés au moins en « très satisfaisant ».

Être en « satisfaisant » ou à consolider constitue une alerte.

Ils ont bien évidemment tenté d’éluder possibilités de contestions et les ont finalement évoquées suite à des questions.