TZR bilan de la rentrée 2009 et répartition des TZR de l’académie par discipline et par zone

samedi 29 août 2009
par  S3 CAEN
popularité : 2%


TZR : BILAN DE LA RENTREE 2009 :


La situation à la rentrée 2009 :

PDF - 35.7 ko
stats TZR 2009

et

Word - 191.5 ko
stats TZR 2009

- A la rentrée 2009, on compte, dans l’Académie de Caen, 606 TZR dont 438 (72,2 % du total) en AFA (affectation à l’année) et 168 disponibles pour des remplacements de courte ou moyenne durée. Sur les 438 TZR en AFA, 181 (soit 41,5 %) sont affectés sur plusieurs établissements.

- Ces chiffres, conséquence des suppressions de postes de l’année passée, témoignent de la volonté ministérielle de ne plus faire assurer les remplacements par des personnels titulaires (voir la loi sur la « mobilité des fonctionnaires » publiée récemment au Journal Officiel). En 2006, on comptait, pour notre académie, 392 TZR disponibles pour les remplacements ; ils étaient 280 en 2007, 192 en 2008 pour n’être plus que 168 aujourd’hui. La disponibilité des remplaçants est, en outre, très variable d’une discipline à l’autre. Alors qu’on compte 41 remplaçants en lettres modernes et 28 en sciences physiques, ceux-ci ne sont que 12 en mathématiques et 8 en anglais. Dans certaines disciplines, comme la technologie, il n’y a aucun remplaçant et, en SES et en éco-gestion, on n’en compte qu’un seul.

- Au vu de la situation, on peut craindre que le rectorat, sous prétexte d’assurer la continuité du service public, n’impose à certains TZR des remplacements hors discipline : des professeurs de STI en technologie (pratique qui se multiplie), des professeurs de sciences physiques en mathématiques, des professeurs de lettres en histoire-géographie. Il est à prévoir également que, dans les disciplines où le nombre de remplaçants est insuffisant, ceux qui assurent cette fonction soient, non seulement envoyés hors zone, mais aussi constamment sollicités (en devant assurer des cours du collège au BTS).

- Concernant les TZR en AFA, la proportion des TZR affectés sur plusieurs établissements reste comparable à celle de l’année précédente. Elle n’est donc pas acceptable même si on constate des variations importantes selon les disciplines et aussi selon les zones. Lors du groupe des travail de juillet, où la majorité des AFA est attribuée, les commissaires paritaires du SNES ont également dénoncé la nature des services qui étaient réservés aux TZR dans certaines disciplines. Le cas est particulièrement frappant en anglais où les TZR récupèrent un grand nombre de services en SEGPA. Il n’est pas acceptable que les classes les plus difficiles soient réservées aux TZR, d’autant plus que ceux-ci sont souvent en même temps affectés sur plusieurs établissements. Le SNES reviendra sur ce point lors de ses réunions et audiences au rectorat.

- En cas de difficultés ou pour obtenir des renseignements, n’hésitez pas à contacter la section académique du SNES.

Thomas Chabin